Conseils pour l’impression de votre travail

Depuis un certain temps, j’ai remarqué que beaucoup de créations représentant des tutoriels dans les magazines de graphisme étaient pixelisées ou floues. Cela me déprime assez car ça dégrade complètement le travail de l’artiste et personnellement ça ne me donne pas envie d’en voir plus…

Je vais donc vous donner deux-trois conseils pour ne pas avoir ce genre de surprise si vous avez un jour envie d’imprimer votre travail.

 

- Travaillez directement en 300dpi (300 pixel/pouce)

Lorsque vous commencez à travailler sur Photoshop, je vous conseille d’ouvrir directement un document en 300 pixel/pouce.

Nouveau document - format A4 (21cm*29,7cm)

Exemple 1 : format A4 (21cm*29,7cm), résolution 300 pixel/pouce.

 

Nouveau document - 2000px*2000px (16,93cm*16,93cm),

Exemple 2 : 2000px*2000px (16,93cm*16,93cm), résolution 300 pixel/pouce.

 

Pourquoi cette résolution ?

Quand votre document est imprimé sur une presse “offset”, la qualité photo est atteinte lorsque, sur le support imprimé, le nombre de pixels par pouce linéaire est de 300.
En dessous, vous voyez apparaître des gros carrés pixelisés.

Remarque importante : Pour une impression photo jet d’encre sur papier photo, une résolution de 200 dpi suffit.
(Sources : olivewhite.com).

- Pour le web, la résolution de base est 72 pixel/pouce.


- Différences entre 72 pixel/pouce et 300 pixel/pouce :

Ouvrez un nouveau document de 3000px*2000px en 72 pixel/pouce.
Faites Image> Taille de l’image (Alt+Ctrl/Cmd+I), voici ce que vous obtenez :

- La zone Dimensions de pixel indique la taille de l’image affichée à l’écran en pixels, soit le nombre total de pixels en largeur et en hauteur.

- La zone Taille du document indique la taille de l’image imprimée en pixel/pouce.

- Le paramètre Résolution (résolution d’image) indique implicitement la taille des pixels d’image (1/72).

- La zone En bas comporte trois options dont Conserver les proportions et Rééchantillonnage.
En fonction de leur activation/désactivation, il est possible de régler des dimensions variées.
(Sources : zabaque.uqac.ca).


Conserver les proportions
 :
Permet de ne pas déformer l’image lorsque vous effectuez un changements, tout sera homothétique.

Rééchantillonnage :
Lorsque vous activez le rééchantillonnage de l’image, vous pouvez modifier indépendamment les dimensions et la résolution d’impression (ainsi que le nombre total de pixels de l’image). Lorsque vous le désactivez, vous pouvez modifier soit les dimensions, soit la résolution (l’autre valeur est ajustée en conséquence dans Photoshop pour conserver le nombre total de pixels).


Pour obtenir la meilleure qualité d’impression possible, il est généralement préférable de modifier d’abord les dimensions et la résolution sans rééchantillonnage. Procédez ensuite au rééchantillonnage si nécessaire.
(Sources : Aide Adobe).
Lorsque votre document est en 72 pixel/pouce, la taille du document que vous voyez n’est pas la vraie taille que vous aurez à l’impression. Il faut convertir votre image en 300 pixel/pouce pour la voir.

Exemple :
Partez d’une image en 72 dpi, ouvrez la taille de l’image et mettez la résolution à 300 avec la case rééchantillonnage cochée :

(exemple avec la case Rééchantillonnage cochée).

Ici La zone Dimensions de pixel a changée et comme vous pouvez le voir l’image est du coup très lourde. La zone Taille du document n’a en revanche pas bougée car c’est devenu la vraie taille de l’image imprimée. cela pourrait être très intéressant si cela ne dégradait pas la qualité de l’image.


Maintenant, décoché la case rééchantillonnage :

(exemple avec la case Rééchantillonnage décochée).

Ici La zone Dimensions de pixel n’a pas changée, en revanche la zone Taille du document est devenue la vraie taille de l’image imprimée.

Si vous recoché la case rééchantillonnage, vous pourrez de nouveau changer les dimensions.

 

- Voici un exemple avec la case Rééchantillonnage cochée :

(Image 95354195 sur Thinkstock).

 

En mettant 300 pour la résolution, l’image devient floue.

 

Décochez et recochez la case Rééchantillonnage, vous obtiendrez la vraie taille d’impression du document, c’est à dire 3,39cm*5,08cm.

Lorsque la case Rééchantillonnage est décochée depuis le début, si vous changez la résolution vous arrivez directement à cet étape.

On peut donc voir avec cet exemple qu’une image faisant 400px*600px en 72 pixel/pouce fait 3,39cm*5,08cm en 300 pixel/pouce.

 

- RVB ou CMJN ?

J’ai trouvé un très bon article qui explique la différence et le choix à faire lorsque vous voulez imprimer :) :
RVB et CMJN, explications complètes sur les modes de couleurs.

En résumé, pour le web utilisé le RVB et le CMJN pour l’impression.

Lorsque vous travaillez sur Photoshop, je vous conseille quand même de laisser le document en RVB et de le convertir à la fin car certaines options ne sont pas disponibles en CMJN.

Pour avoir un aperçu de votre document en CMJN sans le convertir, faites Ctrl/Cmd+Y.

Pour convertir votre document en CMJN, faites Image> Mode> Couleurs CMJN.(vous pouvez aussi le convertir avec cette méthode : conversion RVB vers CMJN).

 

- Image trop sombre à l’impression :

Je m’aperçois souvent aussi que certaines créations perdent en détails car à l’impression elles deviennent sombres. N’oubliez pas que ce que vous voyez à l’écran n’est pas ce que vous verrez sur papier.
Pensez toujours à éclaircir votre travail, surtout si il est déjà très sombre d’origine.

De base, si vous ne voulez pas avoir ce genre de soucis, il faut calibrer votre écran sinon vous risquez en effet d’avoir de belles surprises.
Voici un bon article qui parlera mieux que moi du calibrage d’un écran : Calibrer un écran

 

Je vous propose une petite méthode que j’utilise tout le temps pour préparer mes documents avant l’impression (je pense que si vous avez un bon écran calibré, il n’y a pas besoin de faire tout ça ^^) :
(sources d’origines : dernière étape du tutoriel « Dark Athena » de RusalkaDesign).

- Lorsque vous avez fini votre travail, enregistrez-le en deux versions : un psd normal et un psd Print qui va vous servir pour faire les derniers réglages d’impression.

- Ouvrez le psd Print puis aplatissez votre image (Calque> Aplatir l’image ou Ctrl/Cmd+E ou Clique droit sur le calque> Aplatir l’image).

- Convertissez votre travail en CMJN (Image> Mode> Couleurs CMJN).

- Dupliquez le calque, convertissez-le en Objet dynamique (Clique droit sur le calque> Convertir en objet dynamique) et appliquez-lui le filtre Passe-haut (Filtre> Divers> Passe-Haut), cela va faire ressortir certains détails de votre travail selon le réglage.

- Passez le mode de fusion du calque sur Lumière vive et baissez l’Opacité à 30% environ (grâce à la conversion en Objet dynamique, vous pouvez revenir sur vos réglages car le filtre est devenu dynamique lui aussi donc faites plusieurs essais => Voir cet article sur les objets dynamiques).

- Fusionnez les deux calques (si vous voulez les garder, faites Ctrl/Cmd+Alt+E) puis faites Calque> Nouveau calque de réglage> Luminosité/Contraste (vous pouvez créer un masque d’écrêtage si vous le souhaitez) puis mettez 5 Pour la luminosité et 10 pour le Contraste (ceci est un exemple, réglez la Luminosité/Contraste selon votre travail).

 

Pour une impression optimale, il y a encore beaucoup de choses à prendre en compte comme :

- Les préférences couleurs dans Photoshop
- Les taux d’encrage à vérifier
- Les couleurs d’épreuve à travailler
- Grammage du papier
(et j’en oublie sûrement ^^)

Oui, adapter une création pour l’impression est très complexe mais si vous effectuez toutes ces étapes, vous ne serez jamais déçu du résultat :) !

Pour compléter et finir cet article, voici un bon tutoriel sur le Site du Zero : L’art de l’impression.

 

Voilà ! J’espère que cela vous aidera à préparer vos prochaines créations à l’impression :) !


***

Toute reproduction, publication ou utilisation web, même partielle des textes ou des photos, est interdite sans autorisation préalable écrite de l’auteur. 

Bookmarquez le permalien.

9 Comments

  1. Coucou la miss! Bien ces deux articles! Ca tombe bien , meme si l’impression je connais un peu, l’histoire des filtres dynamiques m’étais pas forcement familiere. Meme si j’ai pas tout compris car je n’ai fais que survoler, j’y reviendrais…ca m’evitera de dupliquer le calque original puis application du filtre voulu et creation du masque de fusion sur ce calque ^^ . (Bidouillage ;) )

    Pour ton artcile sur l’impression, quand tu commence une créa coche tu ou non le réechantillonage des le départ?

    Bonne continuation miss ;)

    • Salut ^^ !

      Merci pour le commentaire et le compliment :) !

      Lorsque tu reviendras dessus, n’hésite pas à me dire si c’est compréhensible ou pas.

      Avant je faisais ça aussi pour les filtres ;), tu verras c’est magique :D !

      Non, en fait je me sers surtout de la case Rééchantillonage pour passer une création qui a une résolution de 72 dpi en 300 dpi.

      De base c’est coché. Je mets en 300 dpi et je décoche pour avoir la vrai taille du document imprimable. Si tu ne décoches pas, tu auras certes un document grand mais tu verras que ton image est devenue floue car elle a été agrandie.
      Ensuite je recoche pour avoir la possibilité de modifier les dimensions.

      Si tu commences une création en 300 dpi, tu n’as pas vraiment besoin de décocher cette case.

      Voilà ^^ !

  2. Un excellent article Céline, bravo.
    Personnellement, je mettrai juste un bémol, si tu me le permet, sur le fait de passer en CMJN après avoir travaillé la composition en RVB, en effet, certaines couleurs utilisées en RVB seront « interprétées » lors du passage du document en CMNJ, de fait, les couleurs, tonalités du document s’en trouvent fortement modifiées.
    Dans cet ordre d’idée, bien que nous perdions certaines fonctions et filtres dans Photoshop, si vous devez absolument fournir un document CMJN, travaillez directement dans ce format.
    Petite précision, les imprimantes jet d’encre ont fait énormément de progrès, au niveau professionnel s’entend, bien sûr !, et dans la plupart des cas offrent un résultat très satisfaisant sur la base d’un fichier RVB.
    Mes dernières impressions pour une expo ont été faites sur la base de fichiers RVB 60cmx40cm en 300dpi, sur Epson Stylus Pro 7900 avec papier Hahnemühle FineArts Photo Rag 308, et le résultat est vraiment, … fantastique … :)

    • Salut The AJ et bienvenue sur mon blog ^^ !

      Merci :) !

      Par rapport à ta remarque concernant le fait de passer en CMJN au tout début et non à la fin, je pense que ça dépend vraiment du travail que tu es en train de réaliser.
      C’est vrai que finalement il n’y a pas tellement de fonction qui ne sont pas accessibles mais je pense que ça peut gêner certaines personnes quand même.

      Et malheureusement oui certaines couleurs en RVB ne passent pas en CMJN, ça c’est dommage… C’est pourquoi il vaut mieux faire CTRL+Y régulièrement pour vérifier ce que ça donnera en CMJN sans convertir.

      Ah oui ?
      J’avoue moi aussi j’ai fait imprimer des choses il n’y a pas longtemps (via un site web) et le rendu était joli pour du RVB.
      CMJN ou RVB, ça dépend vraiment des imprimeurs en fait :) !

    • Le mode RVB contient une plage de couleurs plus vaste que le mode CMJN. C’est une question d’habitudes propres à chacun, mais il me semble plus judicieux de travailler avec une palette de couleurs riche dès le début. La conversion en CMJN est dégradante pour l’image, mais elle est généralement nécessaire pour l’imprimeur. Ceci dit, l’impression sur le support papier est aussi dégradante, puisque la plage de couleur des profils colorimétriques d’encre et de papier, sera toujours moins étendue que celle des profils d’écran. En sachant qu’il y aura de toutes façons conversion (donc dégradation) il est préférable de partir d’un très large choix de couleurs, pour obtenir un beau tirage en fin de chaîne.

      Et comme dit Malicia, CTRL+Y est notre ami !

      Sinon, le CMJN convient surtout pour les presses, voire les grosses imprimantes. Les imprimantes jet-d’encre domestiques ainsi que les bornes d’impression des photographes fonctionnent en principe toutes en RVB.

  3. Super article !
    Merci beaucoup Céline

  4. Bonjour,
    Je découvre votre blog qui semble très intéressant.
    Concernant l’impression du travail votre processus passe par photoshop ,et la création d’un nouveau document, moi je travaille en 1er avec L/R puis le transmet directement dans photoshop mon image s’ouvre je retouche ,et reviens dans L/ R Pour imprimer cette photo .
    dois je reprendre cette image dans l’explorateur et l’importer dans photoshop en créant un nouveau document
    Merci à l’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>